Activity


  • Corcoran Figueroa posted an update 1 year ago  · 

    Le rafting et d’autres activités sportives et de activit�s en OnaKuneVie �prouvent un envol important pas uniquement en Helv�te et sous Europe, cependant également parmi les pays tropicaux. Ces activités exposent ces participants � des sentiment infectieuses universels comme une leptospirose ainsi qu’� de nombreuses maladies spécifiquement tropicales comme la schistosomiase. La morbidité de ces infestations peut être considérable. Wat Phra Singh est donc primordial de rechercher dans l’anamnèse de tout doux de come back de s�jour une illumination � risque, afin d’orienter correctement une démarche diagnostique et d’initier sans tarder un traitement efficace. En outre, des textes de prévention peuvent être mises en œuvre dans le but de r�duire l’incidence de ces infections. La somme des voyageurs parmi les pays tropicaux en provenance de Suisse et d’Europe est sur la constante augmentation. Un nombre croissant sp�cilis�s dans ces fameuse voyageurs intègrent pendant leur séjour un ensemble de activités sportives en flots douce: crawl, rafting, canot, canoë, etc. Ces activités exposent ces participants � des pathologies diverses, traumatiques bien sûr, mais également infectieuses. La plupart de ces pathologies infectieuses résultent du coudoiement direct entre la peau ou les muqueuses, intactes ou non, gr�ce � de l’eau contaminée par des micro-organismes, tel que l’illustrent vrai et la r�cit qui suivent.
    Monsieur M. présente depuis le 27 septembre, trois matins après ton retour d’un voyage du quinze jours en Thaïlande, un état fébrile jusqu’� 40°C, accompagné de frissons, de céphalées frontales sans compter la myalgies diffuses. Il entretient un service d’urgence le 28 septembre où un frottis � cette action de plasmodium se révèle négatif. Au t�l�phone vu relatives au l’absence du défervescence malgré la connectique d’analgésiques, il se fait devenir le 2 octobre � la consultation de médecine tropicale relatives au l’Unité relatives au médecine de nombreuses voyages mais aussi des migrations (UMVM) des Hôpitaux instituteur de Genève (HUG). L’itinéraire suivi grace au patient pendant son séjour en Thaïlande a été le suivant: Bangkok, Chiang Maï & environs, rafting (trois jours) proche de la frontière avec le Myanmar, Phuket et Sonn� Samui. Ce patient n’a pas tenu de prophylaxie médicamenteuse anti-malarique. La immunisation (deux doses) contre l’hépatite A a été correctement effectuée qui sera suivie voyage et la dernière vaccination orale oppos� � la fièvre typhoïde (Vivotif) date de quatre ans.
    Il n’a point été épargné par les moustiques pendant son séjour cependant n’a pas plus longtemps noté de piqûres d’autres arthropodes. Domine noter l’absence de proximit� sexuelle seule protégée déclarée. L’examen corporel du pers�v�rant révèle un état général conservé, la température axillaire � 38, 4°C, la tension artérielle � 12/8, un pouls � 110/min et une fréquence respiratoire � 16/min. On observation � l’examen de la �piderme un rash maculaire discret sur le bois mais l’absence de mise en oeuvre noire. La majorit� des conjonctives se pr�sentent comme sans particularités. Les glande ne se trouvent �tre pas palpables. L’auscultation cardio-pulmonaire est physique. L’examen de l’abdomen révèle un croyance non recouvert sensible � la lutte. La rate n’est pas palpable. L’examen neurologique non montre aucun signe d’irritation méningée. Les résultats du bilan sanguin sont présentés dans le tableau 1. L’examen d’urine tocante la présence d’urobilinogène, de bilirubine, du leucocytes (30/champ) et de cylindres leucocytaires. Un Visiter la thaïlande effectué ce même jour ne révèle ni abcès hépatique ni dilatation de nombreuses voies biliaires.
    Le acte différentiel comprend mieux la leptospirose, le typhus des broussailles (maladie du Tsutsugamushi), cette fièvre typhoïde, une pollution virale (dengue, séroconversion VIH). Au rencontr� de l’anamnèse de rafting, de la présentation clinique et des survols de hangar compatibles avec le diagnostic de leptospirose (atteinte hépatique mais aussi rénale), un traitement de doxycycline 2 porno 100 mg/j per os est initié. En raison de cette persistance relatives au l’état fébrile le 7 octobre, ce traitement se r�v�le �tre complété via de la ciprofloxacine 2 porno 500 mg/j per trognon afin du couvrir une possible fièvre typhoïde. L’évolution est graduellement favorable gr�ce � disparition du l’état fébrile et amélioration de l’état général dès le 7 octobre. Les hémocultures du 2 octobre resteront négatives ainsi que l’antigène p24 et les sérologies contre la dengue, les rickettsioses mais aussi le VIH. La sérologie contre cette leptospirose (micro-agglutination) montre une augmentation supérieure � 2 dilutions parmi le 7 et un 21 octobre, confirmant ainsi le acte de leptospirose.